Dédé l’Ardéchois

Votre hôte, André ROUY dit « Dédé l’Ardéchois » animateur de Pays, a plusieurs cordes à son arc :

Visite de Meyras

Laissez-vous tenter par une découverte de Meyras !

Sur le parcours des « fresques », le colporteur Dédé l’Ardéchois ouvrira les tiroirs de son armoire à histoires pour vous conter les moments terribles et joyeux survenus au fil des siècles tout en vous entraînant dans les quartiers les plus authentiques de son village médiéval.

Une autre façon de vous plonger dans la douce atmosphère mystérieuse qui règne au coucher du soleil.
fresques de Meyras

Calendrier 2020

 Visites programmées : 21 septembre – 12 octobre – 2 novembre.

Pour ces dates rendez-vous à 17h00, devant la porte de l’église de Meyras.

Tout au long de l’année, pour les groupes (minimum 10 personnes).

Son activité de guide touristique

A l’occasion des rencontres du tourisme qui se sont déroulées à AUBENAS, en mars 2018, André ROUY (connu aussi sous le pseudonyme « Dédé l’Ardéchois ») a été honoré comme « Grand serviteur du tourisme Ardéchois » par Laurent UGHETTO président du Conseil départemental de l’Ardèche et a reçu la médaille du département.

Pour son implication dans le tourisme ardéchois, pour la création du « Petit Musée de Dédé »qui relate le passé ferroviaire de l’Ardèche méridionale, André ROUY a reçu, en mars 2019, la médaille de l’Assemblée Nationale par Fabrice BRUN, député de l’Ardèche.

Meyras balazucAccompagnement de groupes en car pour visiter l’Ardèche.

Club 3ème âge de l’Yonne – Mai 2014

Dédé l’Ardéchois a largement contribué à rendre le séjour intéressant et agréable. Guide très apprécié, sympathique, disponible et ses interventions toujours données avec humour. Un plus pour lui, c’est un « homme du Pays », donc il a enrichi ses propos d’anecdotes et d’histoires vécues par lui, sa famille, ses amis qui ont permis d’apporter de la vie dans ses « explications techniques ».

Amicale des retraités, région parisienne – Mai 2016

Nous avons tous apprécié la compagnie de notre guide Dédé lors de nos escapades à travers ces beaux paysages ardéchois et nous en sommes revenus enchantés. N’oublions pas le joli parc de l’hôtel où Dédé nous a, un soir, raconté des histoires de son « Pays ».

Sourire et bonne humeur au programme de vos journées !

Ses écrits

L’histoire de notre passé, c’est tout ce qu’il nous reste pour redonner vie

à un quotidien que celui que la société moderne tente de nous imposer,

si triste et dénué d’intérêt !

Co-auteur

  • « Au Pays des 4 Vallées », tome I (épuisé)
  • « Au Pays des 4 Vallées », tome II (épuisé)
  • « Au Pays des 4 Vallées », l’Album (encore disponible)

Auteur

  • « Meyras, un village au Pays des 4 Vallées » (encore disponible)

  • « La fabuleuse histoire du chemin de fer en Ardèche méridionale » (encore disponible).
  • L’ouvrage relate, la construction, l’exploitation et la destruction de ce que l’on peut appeler aujourd’hui « le patrimoine ferroviaire ». L’auteur, André Rouy, a eu envie de transmettre ce passé trop vite oublié. Il est toujours plus rassurant de regarder derrière soi ; le futur, aussi incertain qu’il puisse être, suscite la crainte et il en a toujours été ainsi. La nostalgie, le « c’était l’bon temps » n’est que le cliché instantané d’une période définie par soi-même.

La fabuleuse histoire du chemin de fer en Ardèche méridionale

  • « Mercuer à Labégude au fil du temps » (encore disponible).
  • Cet ouvrage composé de trois parties débute aux environs du VIIIe siècle avec la présence de Patrice Anthérius sur le territoire. Le début traite des événements communs jusqu’à la séparation des deux bourgs où la vie était plutôt rurale.
    Puis au début du XIXe siècle, grâce à l’industrie (moulinages et tanneries), les quartiers de Labégude, Lautaret et le Malpas prirent de l’importance et devant l’indifférence des élus de Mercuer pour l’entretien de la chapelle, les habitants de ces quartiers demandèrent leur autonomie et la commune de Labégude fut créée. L’auteur relate les autres activités industrielles comme la verrerie, l’arrivée du train, les établissements Laganier, une scierie qui réalisait aussi du portage de bois.

Mercuer à Labégude au fil du temps

Sa passion pour le patrimoine, la généalogie

Parmi les grandes richesses de l’homme, la passion et la curiosité sont à l’évidence les plus créatives.

Un grand rendez-vous avec notre passé

Tous nos ancêtres, de génération en génération, méritent notre considération et notre respect car c’est eux qui, en donnant la vie, ont permis à leur descendance de procréer et d’exister.

La famille c’est notre ciment, elle est l’essence même de ce que nous sommes, notre sang dans tous les sens du terme. Notre éducation, nos valeurs, viennent de nos parents et notre rôle est de transmettre ces mêmes valeurs à nos enfants…

Écrire l’histoire de notre famille sera donc un moyen de pérenniser toutes mes découvertes et de redonner vie à nos ancêtres.

Contact